YULcondominiums: des espaces verts en abondance

L’îlot Overdale – le quadrilatère formé par les rues René-Lévesque, Lucien-L’Allier, Overdale et Mackay – a connu son lot de rebondissements, au fil des années.

En 1849, Louis-Hippolyte La Fontaine, premier ministre du Canada-Uni, achète une maison sur la rue Lucien-L’Allier. En 1849, la maison est endommagée lors d’émeutes, puis à la mort de La Fontaine, en 1868, elle est vendue à James Sheridan, qui y construit d’autres maisons, qui seront plus tard rasées. La maison, devenue le refuge de squatteurs, évite la démolition dans les années 1980.

Malgré plusieurs interventions, elle demeure inoccupée depuis ce temps. Mais ce temps est révolu, et cet espace est sur le point de se métamorphoser. Le Groupe Brivia, le nouveau propriétaire du terrain, avait envie de le développer tout en rénovant la maison Louis-Hippolyte-La Fontaine. Grâce à sa situation géographique avantageuse dans un quartier semi-résidentiel bordé d’arbres, cet endroit était tout désigné pour y construire les condominiums YUL, un projet résidentiel hors du commun.

Illustration: MENKÈS SHOONER DAGENAIS LETOURNEUX Architectes

 

Un langage architectural particulier

Conçu par la firme MENKÈS SHOONER DAGENAIS LETOURNEUX Architectes en consortium avec Stefano Domenici architecte, le projet YULcondominiums comprend deux immeubles de 38 étages reliés par un hall commun donnant sur le boulevard René-Lévesque, pour un total de 800 appartements, et 17 maisons de ville de trois étages.

Au premier coup d’œil, le décalage des blocs des deux tours donne l’impression qu’elles dansent dans l’espace. Les architectes ont joué avec les balcons en saillie et en porte-à-faux pour leur donner du mouvement et ont ainsi réussi à donner un aspect singulier au projet tout en respectant les règles structurales et en conservant une efficacité dans la construction. Les différentes façades en mur-rideau au verre argenté s’harmonisent élégamment avec les panneaux d’aluminium blanc. Des insertions de terracotta à la base du mur-rideau établissent une transition entre le sol et les tours.

À l’intérieur, on retrouve la thématique du voyage un peu partout, que ce soit dans les matériaux qui s’inspirent du monde aéroportuaire, telles les lames d’aluminium anodisé du hall qui évoquent un réacteur d’avion, ou dans les inscriptions murales qui ressemblent à celles d’une piste d’atterrissage.

En travaillant en étroite collaboration avec le service d’urbanisme de Ville-Marie, les architectes ont réalisé une intégration urbaine très réussie. Les deux tours élancées permettent de garder des percées visuelles tout en optimisant l’ensoleillement du site et en limitant l’impact du vent sur les piétons et les bâtiments environnants. Même si le projet ne vise pas de certification LEED, la récupération de l’énergie sera optimisée au moyen d’un système centralisé.

Un milieu de vie inspirant et verdoyant

Aujourd’hui, nombreux sont les gens qui choisissent d’habiter en condo pour bénéficier des espaces communs et multiplier les rencontres, et c’est pourquoi les concepteurs ont créé un milieu de vie inspirant pour les futurs résidents. Quand on pénètre dans le hall, on retrouve à droite un centre sportif vitré, et à gauche, un salon-café pour travailler ou discuter. Au fond du rez-de-chaussée, une piscine intérieure ouverte à l’année s’ouvre vers les jardins extérieurs grâce à sa fenestration abondante. Le spa et le centre sportif complètent cet espace. Au 38e étage, un bar-salon appelé le Sky Lounge offre l’occasion de prendre un verre tout en contemplant la vue panoramique sur Montréal.

Pour l’aménagement paysager, les architectes ont travaillé avec l’équipe de NIP paysage pour créer un jardin très verdoyant, dont l’ampleur est totalement exceptionnelle pour un projet situé en plein cœur du centre-ville. Les résidents peuvent aussi profiter de la piscine extérieure, transformable, de même que d’un sauna et d’un bain de vapeur tout en ayant accès à la végétation.

Au sud, sur Overdale, YULcondominiums propose des maisons de ville au profil beaucoup plus bas qui s’intègrent à la volumétrie du tissu urbain environnant et respectent la présence de la maison La Fontaine à proximité. Les façades de ces maisons rappellent celles des tours, mais la présence du terracotta est plus marquée, établissant un dialogue avec les autres bâtiments résidentiels du quartier.

Chacune des maisons offre une superficie de 2 000 pi2 par étage, une envergure unique pour une résidence située au centre-ville de Montréal. On peut accéder au rez-de-chaussée par le stationnement situé au sous-sol, ou encore par l’entrée principale, située sur Overdale. On y retrouve la cuisine, salle à manger et le salon. Le premier et le deuxième étage sont occupés par des chambres spacieuses, tandis que la toiture comporte une vaste terrasse verte.

Commentaires

Autres articles du numéro

Œuvrant depuis 1992 dans le domaine de la construction et de la rénovation commerciale dans […]
Les nouveaux propriétaires de la seconde phase du projet Estuaire bénéficieront d’un skylounge hors du […]
À seulement 15 minutes du centre-ville, l’Espace MV est un projet novateur et ambitieux qui propose […]