Un nouveau pavillon pour l’ ÉTS

Fondée en 1974, l’École de technologie supérieure ( ÉTS ) est une constituante du réseau de l’Université du Québec spécialisée dans l’enseignement et la recherche appliquée en génie et en transfert technologique. Au fil des ans, elle a su tisser un lien étroit avec l’industrie et le milieu des affaires, que ce soit avec les PME ou les grandes entreprises.

Située en plein centre du Quartier de l’innovation (QI) sur la rue Notre-Dame, à Montréal, l’ ÉTS est, avec plus de 6 000 étudiants, dont plus de 750 diplômés en génie par année, la première école ou faculté de génie au Québec. En effet, elle regroupe près de 25 pour cent de tous les étudiants au baccalauréat en génie. Qui plus est, elle se classe parmi les cinq plus grandes écoles ou facultés de génie au pays.

«Le campus de l’école s’étant passablement agrandi au fil des ans, il permettra de l’unifier en devenant un lieu d’échanges et d’activités qui offrira un espace de vie rassembleur pour tous les étudiants» explique Patrice Catoir, directeur de la planification et du développement du campus à l’ ÉTS. En occupant la presque totalité du deuxième étage, les bureaux de l’Association étudiante (AÉÉTS) seront assurément au cœur de ce bâtiment multifonctionnel de cinq étages qui hébergera plusieurs acteurs et services de la communauté scolaire.

En plus d’un café étudiant, on y retrouvera un vaste atrium au concept novateur, des espaces de travail et le Salon des diplômés. Avec une capacité de 150 places et un système audiovisuel à la fine pointe de la technologie, ce salon multifonctionnel pourra être mis à la disposition des diplômés, étudiants, employés, retraités et autres membres de la grande famille de l’ÉTS. On y tiendra des événements tels que la Soirée des finissants de l’ ÉTS, organisée par le Réseau ÉTS, des soirées de reconnaissance pour les différents donateurs, partenaires et bénévoles, des conférences avec rediffusion sur le Web, l’inauguration de chaires de recherche, ainsi que d’autres événements de réseautage.

Les troisième et quatrième étages, eux, seront dédiés à des services de l’école, dont le service de perfectionnement de l’ÉTS qui offre de la formation aux gestionnaires, professionnels et techniciens en exercice. Ce service est un leader en formation continue dans les domaines de l’ingénierie, de l’informatique, de la gestion, de la gestion de projet et autres compétences professionnelles. Il offre de la formation en entreprise ainsi qu’en sessions publiques.

Plus de 175 formations sont offertes à Montréal, Québec, Brossard (Dix30), Sainte-Thérèse et en Abitibi. Le rez-de-chaussée et le cinquième étage auront, pour leur part, une vocation commerciale. En effet, ces étages accueilleront des commerces de proximité et de services qui desserviront non seulement la population universitaire, mais aussi la communauté avoisinante. C’est ainsi que le rez-de-chaussée sera occupé par une Caisse Desjardins et une pharmacie Jean Coutu, alors que le cinquième étage sera occupé par une clinique qui comprendra un groupe de médecine familiale (GMF).

D’une superficie de 130 000 pieds carrés, l’édifice sera situé au cœur du campus de l’ ÉTS, soit entre le pavillon principal et les résidences étudiantes de la rue Notre-Dame ou encore, pour ceux qui ne connaîtraient pas bien le campus, dans le quadrilatère défini par les rues Notre-Dame, Murray, William et Éleanor. Il comptera, en plus des cinq étages mentionnés, deux étages souterrains dédiés au stationnement, dont la capacité totale sera de 150 places.

S’inscrivant dans une démarche de développement durable et de verdissement, un parc sera aménagé juste derrière la Maison des étudiants, parc auquel s’ajouteront quelques sentiers piétonniers. Les travaux, amorcés en septembre 2013, devraient se terminer lors du premier trimestre de 2015.

L’engagement des étudiants et des diplômés

Croyant fortement en ce projet, la communauté d’étudiants et de diplômés a décidé de participer, avec l’ ÉTS, au financement de ce projet dont les coûts sont évalués à près de 35 millions de dollars. Mais l’engagement des étudiants va au-delà du financement puisque ceux-ci ont été invités à participer aux sessions de travail qui serviront à choisir un design et définir l’aménagement du deuxième étage.

Une signature architecturale forte

S’inscrivant dans une approche de développement d’un véritable campus urbain, le bâtiment qui hébergera la Maison des étudiants sera bien intégré dans sa communauté tout en ayant une signature architecturale forte (landmark building) qui le rendra facilement reconnaissable.

L’utilisation de murs-rideaux (façades vitrées) qui font usage d’un procédé d’impression novateur et très peu utilisé à Montréal lui permettra d’avoir un design complexe et une allure transparente, voire cristalline. Cette transparence sera renforcée par le fait que les visiteurs se trouvant à l’intérieur de l’édifice, et plus particulièrement dans l’atrium, pourront voir les assemblages verticaux de la structure (fermes) qui, habituellement, sont cachés.

Pour ce bâtiment certifié LEED CS (Leadership in Energy and Environmental Design for Core and Shell), on a opté pour l’installation d’une salle électromécanique à chacun des étages plutôt que d’installer une seule – et immense – salle pour tout le bâtiment. Cette approche permettant un meilleur confort des occupants et contrôle de l’énergie pour chacune des zones concernées, la consommation énergétique en sera ainsi optimisée.

Des alliés importants

Un tel projet n’aurait pu voir le jour sans l’aide de collaborateurs précieux. Outre la participation de l’Association étudiante, des professionnels et des différentes directions de l’école, du Fonds de développement de l’ ÉTS, des partenaires commerciaux que sont Desjardins, le Groupe Jean Coutu et la clinique, soulignons l’appui de firmes professionnelles de premier plan: Anik Shooner et son équipe de la firme d’architectes MSDL (Menkes Schooner Dagenais Letourneux), Hélène Brisebois et l’équipe d’ingénieurs chez SDK, Serge Beaudoin et l’équipe en mécanique électrique chez Beaudoin-Hurens, ainsi que l’équipe de construction dirigée par Mathieu Bergeron, un diplômé de l’ ÉTS.

Un concept unique Et si quelques campus québécois possèdent un édifice portant le nom de «Maison des étudiants», aucun d’entre eux ne peut se targuer d’avoir un édifice ayant une architecture aussi originale, des espaces dédiés aux étudiants aussi importants, une multitude de services à proximité et une offre locative commerciale aussi diversifiée. La Maison des étudiants de l’ ÉTS est donc un concept unique en son genre.

Commentaires

Autres articles du numéro

En affaires depuis plus de 10 ans, Quincaillerie Architecturale Mirco (Q.A.M) se spécialise dans la […]
LE LEADER DEL INTRODUIT UN NOUVEAU PORTFOLIO DE PLAFONNIERS ET DE PROJECTEURS AVEC DES CARACTÉRISTIQUES […]
NOUVEAU CONCEPT NOVATEUR À SAINTE-JULIE ÉVALUÉ À PLUS DE 40 M$ Sainte-Julie, le 1er novembre […]