Réduction des besoins en énergie au nouveau siège social de l’ ACQ

LEED dicte des lignes de conduite et des standards de qualité qui étaient importants pour l’ACQ. « Le rôle de notre équipe a été de cibler les besoins du client et de proposer un plan qui y répondait ».

Le nouveau siège social de l’Association de la construction du Québec (ACQ) aura pignon sur le boulevard Métropolitain, dans l’arrondissement d’Anjou, dans l’est de Montréal. Pour assurer la mécanique et l’électricité de l’imposant bâtiment de plus de 5000 m2, l’Association a fait appel à l’expertise de la firme d’experts-conseils Leroux Beaudoin Hurens et Associés qui œuvre depuis plus de 40 ans dans le domaine de l’ingénierie.

« Nous avons été impliqués dès le début du projet », explique d’entrée de jeu l’équipe chargée de la conception chez Leroux Beaudoin Hurens et Associés. « Notre mandat incluait l’intégration de solutions écologiques et responsables dans la construction du nouveau bâtiment puisque celui-ci visera la certification LEED NC ».

Le mot d’ordre : économie d’énergie

Parmi les systèmes développés par l’équipe de Leroux Beaudoin Hurens et Associés pour atteindre les objectifs écologiques du projet, on note un effort constant en économie d’énergie. Ainsi, le plus important de ces systèmes est sans doute celui qui permet de récupérer la chaleur au centre de l’immeuble. « Il faut savoir que les locaux situés au centre du bâtiment et qui n’ont pas de contacts directs avec l’extérieur ont besoin d’être climatisés à l’année, explique l’équipe travaillant sur le projet. Comme leur superficie est presque égale à celle des locaux situés en périphérie, nous avons une grande quantité de rejet de chaleur qui peut être redistribuée en périphérie, de sorte qu’au final, les besoins en chauffage sont réduits au minimum. »

À cela s’ajoute un système de récupération d’énergie enthalpique au toit qui rend possible, par exemple, le pré-chauffage de l’air neuf grâce à l’air usagé évacué. En contribuant à diminuer l’écart de température entre l’air extérieur et l’intérieur du bâtiment, ce système novateur permet des économies significatives de l’énergie nécessaire au chauffage de l’air extérieur qui est nécessaire pour permettre une bonne salubrité dans le bâtiment.

Du reste, des détecteurs de mouvements ont été installés dans tous les locaux, ce qui permet de contrôler l’éclairage selon les besoins réels (quand les gens quittent un local, les lumières s’éteignent automatiquement après un délai prédéfini) pour éviter le gaspillage d’énergie. De la même manière, un détecteur d’éclairage naturel a été installé dans le hall lequel, paré d’un mur-rideau monumental, a l’avantage de pouvoir compter sur la lumière naturelle pour ses besoins en éclairage pendant plusieurs heures tous les jours.

La certification LEED : une forte tendance en ingénierie

Chez Leroux Beaudoin Hurens et Associés, on remarque une augmentation de la demande pour des projets LEED. Au moins le quart des projets actuels de construction vise en effet cette reconnaissance et, pour répondre à ces nouvelles exigences, plusieurs ingénieurs de la firme ont obtenu leur certification PA LEED au cours des dernières années.

Dans le cas du siège social de l’ACQ, LEED a dicté des lignes de conduite et des standards de qualité qui étaient importants pour l’Association. « Le rôle de notre équipe a été de cibler les besoins du client et de proposer un plan qui y répondait », concluent les membres de l’équipe.

Commentaires

Autres articles du numéro

Sur un terrain boisé, traversé par un ruisseau, bordé par un lac et dont une colline occupe la portion sud; […]
« Être avec toi » est le résultat d’un travail conjoint entre MASSIVart, le W Montréal, BPC, SID […]
Une grande opération d’aménagement au cœur du Grand Paris se déploie sur 74 hectares, sur les […]