M9-4 : L’achèvement de l’ambitieux projet de DevMcGill

Avec la construction de la quatrième phase du prestigieux complexe résidentiel M9, qui s’est terminée à l’été 2015, DevMcGill s’impose comme l’un des promoteurs les plus avant-gardistes de la métropole.

Du haut de ses 21 étages surmontés de son SkyLounge, M9-4 marque l’extrémité est du Vieux-Montréal et offre des vues spectaculaires à tous ses occupants, particulièrement dans les appartements-terrasses du dernier étage. L’architecture contemporaine et audacieuse, signée Sid Lee Architecture, s’inscrit dans la continuité du projet et s’intègre parfaitement au décor urbain e nvironnant avec ses façades de verre parsemées de couleurs vives.

Lobby
Lobby

M9-4 se distingue des autres phases par une zone commerciale plus importante au rez-de-chaussée, de même que par l’ampleur de sa terrasse sur le toit. De plus, afin de répondre aux besoins d’une clientèle très variée, on y retrouve une grande variété d’appartements, dont la superficie s’étend de 330 à 2 500 pi2.

La vision d’une équipe

Stéphane Côté, président fondateur de DevMcGill, et son équipe avaient pressenti le potentiel de ce quadrilatère du Vieux-Montréal bien avant que d’autres immeubles résidentiels voient progressivement le jour dans le nouveau Griffintown. «Au début, nous nous sommes fait traiter de fous, car ce n’était pas un secteur résidentiel», se souvient M. Côté. «Mais comme le secteur était en reconversion, que les immeubles aux alentours étaient assez contemporains et qu’on y trouvait un bassin de travailleurs, nous voyions l’occasion de proposer un immeuble résidentiel plus moderne. Nous avons pris une chance et nous avons suivi notre instinct.»

En 2006, la première phase , M9-1, voyait donc le jour, suivie des trois autres phases, de plus en plus imposantes en superficie et en hauteur. En s’inspirant des hôtels-boutiques, DevMcGill a apporté un soin particulier aux aires communes, comme les couloirs et les salons, afin de dépayser les occupants dès leur entrée dans le hall. Dans M9-3, le promoteur a introduit de nouveaux concepts immobiliers, dont celui des microcondos (condos de petite superficie), les autres promoteurs emboitant le pas avec cette nouvelle tendance.

Aujourd’hui, toutes les phases affichent complet ou presque. « Nous sommes fiers d’avoir construit tout le quadrilatère, d’avoir réussi à créer un landmark malgré les hauts et les bas de l’économie au cours des dernières années et malgré la concurrence plus à l’ouest », conclut Stéphane Côté.

Commentaires

Autres articles du numéro

À la fin de sa réfection, le pont Viau comptera deux voies par direction, une […]
Établi sur un grand plateau, près de la falaise Saint-Jacques, le futur Centre universitaire de […]
Grâce à StrucMétal, les professionnels du domaine de la construction au Québec bénéficient maintenant d’une […]