L’ÉTS en route vers une troisième campagne majeure

C’est en 2014 que l’École de technologie supérieure (ÉTS) célébrera son 40e anniversaire. Spécialisée dans l’enseignement et la recherche appliquée en génie et transfert technologique, cette constituante du réseau de l’Université du Québec a pour mission de participer au développement économique du Québec. Située au cœur du Quartier de l’innovation (QI) à Montréal, l’ÉTS compte sur l’expertise de près de 175 enseignants pour former plus de 6 000 étudiants. Elle est au tout premier rang des établissements universitaires québécois qui offrent la formation en génie puisqu’elle regroupe près du quart de tous les étudiants au baccalauréat dans cette discipline. Au Canada, elle se classe parmi les cinq plus grandes écoles ou facultés de génie.

Un fonds de développement

Dans le but de répondre aux besoins toujours grandissants de l’école, le Fonds de développement de l’ÉTS (FDÉTS) a, pour sa part, été créé en 1995. L’objectif du FDÉTS est de maintenir des standards très élevés en matière de qualité de l’éducation et des services qui sont offerts aux étudiants. Pour y arriver, il a besoin de la participation financière de l’industrie, du monde des affaires, des étudiants, des diplômés et de toute la communauté universitaire. En créant des alliances stratégiques avec le milieu industriel et celui des affaires, le FDÉTS amasse des fonds auprès de souscripteurs qui comprennent l’importance de soutenir financièrement une école dont l’enseignement correspond aux besoins industriels du Québec, et ce, dans le but d’assurer une relève de qualité.

Campagne de financement

Le FDÉTS lancera donc, en 2014, une importante campagne de financement qui s’échelonnera sur cinq ans. Avec un objectif de 40 millions de dollars, un clin d’œil au 40e anniversaire, la campagne s’amorcera tout d’abord par une phase préparatoire pendant laquelle des bénévoles seront recrutés pour former le cabinet de campagne. Pour former ce cabinet, on approchera une quinzaine de personnes de l’industrie qui occupent une position de choix dans le milieu, des gens qui connaissent bien la mission de l’école et qui l’appuient déjà depuis plusieurs années. Ils seront, en quelque sorte les solliciteurs-vedettes de la campagne.

En 2015, le Fonds passera à l’étape suivante en procédant au lancement public de cette campagne, qui devra se terminer en 2019. C’est alors que plusieurs entreprises, fondations, institutions financières et même certains diplômés de l’école seront sollicités. Les entreprises qui seront alors ciblées évoluent essentiellement dans les domaines manufacturiers, des transports, de l’énergie, des télécommunications, des technologies de la santé, de la production automatisée, du génie électrique, de l’environnement ainsi que de l’aéronautique.

Réinvestir dans l’innovation et la recherche appliquée

L’innovation et la recherche appliquée seront au cœur même de cette campagne de financement. L’argent amassé servira donc ces deux causes, mais permettra aussi l’amélioration des infrastructures actuelles (bibliothèque, Planétarium Dow), la construction de nouvelles infrastructures (Maison des étudiants) et l’offre de nouvelles ressources pour les étudiants. Ces ressources pourront prendre une forme matérielle (nouvelles bourses d’études, aménagement du campus, acquisition et entretien des équipements de laboratoire) ou «morale» (amélioration du parcours expérientiel de l’étudiant tant du point de vue pédagogique que celui de la vie étudiante).

Commentaires

Autres articles du numéro

Situé à l’angle du boulevard de l’Avenir et de la rue Jacques-Tétreault, le campus lavallois […]
Au fil de ses 36 années d’existence, Canderel s’est taillé une solide réputation en tant […]
Fort de son succès depuis son ouverture en 2011, le Bouillon Bilk est rapidement devenu […]