Le Kubik, des condos intelligents à la facture unique

Au cœur de Ville Mont-Royal, à proximité de l’autoroute Décarie et de la 40, se trouve un secteur qui connaît une forte mutation urbaine et dont la vocation résidentielle prend de l’ampleur depuis les dernières années. C’est dans ce quartier que s’érige le Kubik, un immeuble résidentiel de 115 appartements en copropriété conçu par Forme Studio Architectes pour le promoteur ZA-NE. Le site du Kubik est en fait un ancien stationnement. À la suite d’un accord entre le propriétaire du bâtiment commercial et ZA-NE, il a été convenu de réaménager ce stationnement extérieur en sous-sol. Plutôt que de laisser un terrain d’asphalte qui forme un ilot de chaleur, un projet résidentiel conforme au zonage a été mis sur pied, animant du coup le quartier.

Perspective_1Kubik

Un immeuble qui porte bien son nom

Afin de suivre les contours du terrain, les architectes ont choisi un mode d’implantation en T, ce qui permet de libérer un vaste espace pour l’aménagement d’une cour à l’arrière, mais en conservant tout de même une généreuse parcelle de terrain à l’avant pour un autre aménagement paysager. Au rez-de-chaussée, les résidents de chaque unité possèdent chacun leur jardin privé, en plus d’un accès à la cour.

Pour le traitement architectural des façades, on a adopté le principe des cubes, d’où le nom du projet. «Nous avons joué avec les contrastes», dépeint Joseph Y. Benkiran, architecte et chargé de projet sénior chez Forme Studio Architectes. «Le premier jeu est fait de cadres blancs volontairement surdimensionnés qui entourent les grandes lignes du bâtiment, qui lui, est anthracite.» À l’intérieur de ce jeu de cadres, des balcons filants occupent le plus souvent la largeur complète des cadres, décomposant l’échelle du bâtiment plutôt que d’avoir des balcons sur toute la largeur et des traitements de matériaux qui occupent toute la façade. «En décomposant l’architecture en éléments plus petits, cela permet d’avoir une meilleure intégration urbaine, l’œil étant attiré par des éléments plus petits plutôt que par la masse», ajoute M. Yves Émond, achitectecte associé chez Forme Studio Architectes.

Pour rehausser les couleurs dominantes monochromes (le noir, le blanc et le gris), les architectes ont également réalisé des interventions plus colorées, qui prennent principalement la forme d’une languette verticale marquant l’entrée, et d’un cube au niveau des cinquième et sixième étages, signant l’identité du projet. Cette touche de jaune ambré très contemporaine et lumineuse réussit à capter les rayons du soleil de différentes façons : le jour, la lumière réfléchie crée des reflets métallisés; à la tombée de la nuit, elle arbore une teinte un peu plus sombre, qui lui confère un aspect ambré.

Des condos 100 % intelligents

Comme le promoteur désirait offrir des condos intelligents, l’équipe de Forme Studio Architectes a donc équipé chacun des condos de technologies à la fine pointe, notamment un accès sans clé, et un système de gestion de l’éclairage et du climat centralisé. Ainsi, à l’aide d’un téléphone intelligent ou d’une tablette, il est possible de régler certains paramètres à distance, dont l’éclairage.

 

Logo_forme-studio-architectes_noir

 

 

La finition de base soignée des unités ainsi que le caractère innovant de la technologie procurent au projet un excellent rapport qualité-prix comparativement aux offres semblables de la concurrence. De plus, le Kubik comporte des espaces communs accessibles à tous les résidents, soit une terrasse au toit offrant une vue panoramique sur la ville et le mont Royal, de même qu’une salle d’entraînement et un salon.

Un secteur en mouvement

Puisque le Kubik est situé dans un secteur mixte, on trouve à proximité de nombreux espaces commerciaux de même que plusieurs autres immeubles résidentiels. Et le paysage continue de se métamorphoser: en effet, certaines friches commerciales ne répondant plus aux besoins des entreprises actuelles trouvent une vocation résidentielle là où la réglementation le permet.

Malgré le zonage flexible, la Ville de Mont-Royal a tout de même des exigences particulières en ce qui a trait à la qualité d’implantation des bâtiments et au traitement technique. «Le défi était de proposer une opération viable au promoteur tout en respectant le cahier des charges de la Ville et les volontés des voisins», souligne M. Benkiran. Par exemple, par rapport à l’implantation, la cour avant ne posait pas de problème, mais à l’arrière, on se retrouve en face du Saxe, un immeuble résidentiel de même envergure que le Kubik. Il a fallu gérer les interfaces entre les voisinages pour que les résidents aient un maximum d’intimité et que le projet soit viable du point de vue de l’alignement.

Commentaires

Autres articles du numéro

L’excellence comme pierre angulaire Par Anne Lise Caron Ayant en tête la mission du client […]
Depuis quelques années, SOPREMA Canada souhaite bonifier son offre et étendre son expertise à d’autres […]
Pour Soprema, l’emplacement de choix de la nouvelle usine de fabrication de panneaux isolants en […]