La Maison des étudiants de l’ ÉTS

Amorcée au début d’été 2013, la construction de la Maison des étudiants de l’ ÉTS (École de technologie supérieure de Montréal) se terminera au printemps 2015. En raison de son caractère particulier et spécifique, elle s’inscrit comme un autre défi de génie pour Decarel.

Un apport à la relève étudiante en génie

Depuis la dernière décennie, l’ÉTS a connu un essor sans précédent à titre d’institution de haut savoir dans le domaine de l’enseignement du génie au Québec. De façon particulière, on note une préoccupation marquée de la part de ses dirigeants pour le développement de son campus, qui fait l’envie de plusieurs. Un nouvel espace de vie viendra bientôt s’ajouter au campus: la Maison des étudiants.

Avec le concours d’un investissement de 35 millions de dollars, la Maison occupera une superficie de 130000 pieds carrés et comportera 5 étages, auxquels viendront se greffer deux paliers de stationnement pouvant accueillir plus de 185 véhicules. De plus, la Maison regroupera des espaces pour le Service aux étudiants, pour l’Association étudiante et pour le Service du perfectionnement, un salon pour les étudiants, un espace café-étude, un grand atrium, une place publique ainsi que des espaces locatifs, qui accueilleront notamment une pharmacie, une institution financière et une clinique.

En définitive, la Maison des étudiants deviendra pour ses occupants la plaque tournante de l’ÉTS, c’est-à-dire un lieu qui favorisera les échanges et les activités étudiantes au sein d’un milieu de vie rassembleur, intégrateur et convivial.

1201-ETS-Vue-parc-copyright

D’une conception inspirante à une construction diligente

Qualifiée d’édifice phare à venir pour Montréal grâce à sa conception architecturale unique (réalisée par la firme Menkès Shooner Dagenais LeTourneux Architectes), la Maison de l’ÉTS a par ailleurs comporté de multiples défis pour la firme Decarel, responsable de sa construction. En effet, plusieurs éléments ont dû être pris en compte par l’entrepreneur afin d’être en mesure d’en appliquer les diverses composantes qui, une fois de plus, n’avaient rien de commun avec les concepts usuels de la construction.

Comme l’entrepreneur se doit d’exécuter les travaux en conformité avec les éléments prescrits par les architectes, Decarel a mis ses ressources compétentes en place afin d’aller de l’avant avec ce projet et de le finaliser à l’intérieur des délais fixés.

Planification de l’exécution des travaux

Un des problèmes rencontrés par Decarel fut la répartition des trois lots nécessaires à la réalisation du projet. Comme le lot 0, qui consistait à l’excavation et au soutènement des terres, n’avait pas été confié à Decarel, la firme se devait d’attendre la finalité de cette première phase avant de poursuivre les travaux, et ce, en s’assurant que son prédécesseur a exécuté les travaux en conformité avec les travaux suivants. Lorsque le même projet est divisé en lots qui sont octroyés à différents fournisseurs, cela constitue un défi de taille et requiert une coordination très serrée du travail à réaliser.

Par la suite, le design de la structure d’acier apparente, le bétonnage en hiver, particulièrement la saison dernière avec ses nombreuses accumulations de neige, a posé un autre défi pour Decarel. Pour en assurer le succès, il a fallu procéder à trois coulées de béton successives pendant dix jours ouvrables pour compléter chaque dalle de béton, d’où l’importance d’un chauffage adéquat du site dans les circonstances et de l’ajout de produits spécifiques adaptés au bétonnage hivernal.

 

Decarel--logo]

 

 

Œuvre d’art pour un plafond de bois et une fenestration innovante

Outre la mise en place d’un toit vert qui présentait une inclinaison importante, Decarel a fait état de tous les talents de son équipe pour exécuter la délicate tâche de la pose, pièce par pièce, du plafond de bois de l’atrium et de l’ensemble de la fenestration de l’édifice. Tel un plancher accroché au plafond, la facette à angles composée de bois franc du Québec est traitée et ignifuge. La pose a requis une réalisation manuelle de moine pour les non-initiés, mais pas pour les spécialistes en la matière de Decarel!

Quant à l’œuvre parmi les œuvres, il s’agit d’une impression digitale sur verre, du jamais vu tant au Québec qu’ailleurs dans le monde, composée d’un design imprimé dans le verre. Au moyen d’un procédé ingénieux, chaque motif d’unité de verre est unique et numéroté. Le bâtiment de la Maison des étudiants de l’ÉTS comptera 500 unités scellées et le soir venu, l’édifice deviendra le Phare de la Cité, éclairé de toutes parts.

Ces fenêtres sont fabriquées au Québec; la firme Prelco, de Rivière-du Loup, est responsable de l’impression du verre, et Vitreco, de Laval, de l’assemblage sur place, sous l’étroite surveillance des responsables de Decarel.

 

Commentaires

Autres articles du numéro

Établie dans la région sherbrookoise depuis un demi-siècle, le cabinet d’architectes Cimaise-FBA, qui a des […]
Céragrès s’implique dans la communauté en collaboration avec l’organisme à but non lucratif Mu en […]
C’est en 2014 que l’École de technologie supérieure (ÉTS) célébrera son 40e anniversaire. Spécialisée dans […]