La concrétisation de Maison Manuvie au 900 De Maisonneuve Ouest

Le projet d’immeuble de bureaux situé au 900 boulevard De Maisonneuve Ouest est en cours de construction et s’appellera «Maison Manuvie», son principal locataire.

Conçu par la firme MENKÈS SHOONER DAGENAIS LETOURNEUX Architectes, cet édifice de 27 étages constitue un parfait exemple d’utilisation efficiente de l’espace et d’intégration urbaine réussie, sur l’un des derniers emplacements disponibles dans le centre des affaires de Montréal.

Un hall grandiose

_ManuvieSur le boulevard De Maisonneuve Ouest, une spectaculaire entrée de 40 pieds de haut semble sculptée à même un bloc de pierre. L’ensemble du volume est recouvert de granit clair au fini mat, qui rehausse sa présence dans la ville et donne un caractère intemporel au volume. La géométrie épurée ainsi que les parois vitrées du grand hall ont été composées dans un esprit de légèreté et de transparence qui minimise toute frontière visuelle entre l’intérieur et l’extérieur.

Le granit du grand hall est ornementé d’un puits de lumière. Cette fente vitrée laisse entrevoir aux piétons l’activité dans l’édifice tout en procurant une vue stupéfiante aux gens à l’intérieur, un deuxième point de vue inattendu sur la tour.

La tour qui se déploie en retrait du boulevard De Maisonneuve Ouest comprend un stationnement hors sol de six niveaux qui s’inscrit en continuité du bâtiment de manière à en assurer la parfaite intégration; il agit comme un piédestal et permet de surélever l’édifice tout en offrant des vues imprenables sur la ville depuis les espaces intérieurs.

Au-delà du hall, la façade en mur-rideau se divise en deux parties: les six premiers niveaux sont recouverts de verre «tympan», dont l’opacité permet de masquer le stationnement, tandis que les étages du haut comportent un verre «vision», tout en transparence. Les deux teintes argentées se marient parfaitement pour former un tout uniforme.

Le détail du mur-rideau a fait l’objet d’une attention particulière, que ce soit pour la proportion des panneaux de verre, la couleur du verre, le type de revêtement utilisé et l’uniformité des différentes structures. «Nous travaillons avec un client exigeant, dont les choix ne sont pas uniquement orientés vers des aspects économiques, mais plutôt guidés par le désir d’offrir un bâtiment de qualité et durable qui s’harmonise avec son environnement», explique Anik Shooner, architecte et associée chez MENKÈS SHOONER DAGENAIS LETOURNEUX Architectes.

La pérennité des espaces

En choisissant la sobriété de matériaux bruts et de couleurs sobres, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, l’architecture demeure raffinée et offre une très grande pérennité. Par exemple, le sol du hall en granit noir du Québec contraste élégamment avec le granit clair des murs. En prolongeant le plancher de granit noir vers l’extérieur et en optant pour une façade transparente pour l’entrée principale, les architectes réussissent à briser les frontières entre l’intérieur et l’environnement urbain.

De plus, grâce à quelques prouesses structurales, le grand hall se présente comme un vaste espace lumineux sans colonnes, à l’exception des murs périphériques. Un rez-de-chaussée multifonctionnel Après le grand hall, des halls d’ascenseurs desservent la tour de bureaux et un accès sécurisé au stationnement étagé hors sol. Sur la rue Mansfield, une entrée secondaire donne accès au Montréal souterrain et ses multiples services, dont les stations de métro McGill et Peel.

On trouve également au rez-de-chaussée un stationnement d’environ 100 vélos, de même que des douches et des vestiaires pour accommoder les cyclistes en provenance de la piste cyclable à proximité. Un espace commercial incluant un petit café avec terrasse extérieure s’ajoute aux commodités offertes par l’immeuble. La grande fonctionnalité des lieux ne laisse toutefois pas présager la complexité que demandait l’aménagement du rez-de-chaussée. En effet, la présence de droits de passage a nécessité une programmation minutieuse de l’espace afin de respecter ces contraintes.

Des espaces de bureaux hautement efficients

Les espaces de bureaux offrent une aire de plancher extrêmement efficace. «Nous avons mis énormément d’efforts à rendre compact le noyau qui contient les salles mécaniques et les ascenseurs, afin de maximiser la surface locative», note Anik Shooner. Pour les étages de bureaux, le choix d’une structure d’acier permettant une portée structurale optimale sans colonnes, du noyau à l’enveloppe extérieure, multiplie les possibilités et la flexibilité pour les aménagements initiaux et futurs.

Au huitième étage, premier niveau intermédiaire après le stationnement, on trouve des espaces communs accessibles à tous les locataires, dont un centre de conférence, un lounge pouvant servir de lieu de socialisation ou de détente, ainsi qu’une vaste terrasse donnant sur le boulevard De Maisonneuve Ouest. À partir du niveau 9, les étages de bureaux permettent tout type d’aménagement par les locataires, qu’il s’agisse d’aires ouvertes, de bureaux fermés ou d’un amalgame des deux options.

La lumière naturelle abonde grâce à l’orientation est-ouest de la tour privilégiée par les architectes pour donner accès à des points de vue sur le centre-ville et le mont Royal. Pour la firme MENKÈS SHOONER DAGENAIS LETOURNEUX Architectes, Maison Manuvie représente l’aboutissement de plusieurs années de travail à étudier la qualité du produit et marque le renouveau de l’immobilier locatif au centre-ville de Montréal. «On sent que le vent commence à tourner. Dans les édifices existants, il est de plus en plus difficile d’aménager les espaces de façon efficace, avec la densité, le confort et la luminosité que les clients recherchent», conclut madame Shooner.

Commentaires

Autres articles du numéro

Le nouveau siège social de l’Association de la construction du Québec ( ACQ ) ouvrira […]
Aux portes de la Cité du Multimédia, l’ensemble M9 offre une façade colorée et vitrée […]
Construite à la fin des années 50, l’infrastructure située à la jonction des autoroutes Décarie […]