Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Une urgence à la fine pointe de la technologie

Allier fonctionnalité et ergonomie tout en tenant compte de la future évolution de la technologie, voilà qui résume le défi de taille qu’Ædifica et ses partenaires ont dû relever dans le cadre de l’agrandissement de la nouvelle urgence de l’ Hôpital Maisonneuve-Rosemont, inaugurée en janvier 2016. Grâce à ses installations de pointe et à sa superficie presque doublée, l’urgence peut maintenant accueillir plus de 70 000 patients par année de manière conforme, ce qui en fait l’une des plus achalandées au Canada.

IMG_0011

Programmation des espaces

Le projet a bien sûr nécessité la concertation de nombreux professionnels de la santé et du bâtiment au cours de laquelle on a consulté les usagers, les directeurs du service d’urgence, la direction de l’hôpital et le ministère de la Santé. Cette étape cruciale dirigée par l’architecte responsable visait à s’approprier la réalité de chacune des parties afin de proposer une programmation cohérente, ergonomique et viable à long terme.

Par exemple, le poste de service, en tant que point de ralliement de tous les intervenants en soins de santé, devait être facilement accessible pour que chacun puisse s’y retrouver selon ses protocoles et ses procédures. « Nous devions aussi penser à l’emplacement des équipements, à l’entrée des civières et au positionnement du personnel soignant », explique Alain Bergeron, vice-président architecture chez Ædifica. «Comme une urgence est un endroit très intense, où l’on soigne souvent des personnes en état de choc, il ne doit pas y avoir d’irritants, sinon ceux-ci risquent de prendre des proportions considérables.»

À l’aide de la modélisation des salles en 3D, l’équipe s’est s’assurée de répondre à tous ces critères afin d’optimiser les déplacements dans l’urgence. La firme devait en outre tenir compte de l’évolution de la technologie dans le domaine de la santé de sorte que les nouveaux espaces puissent recevoir d’autres équipements au fur et à mesure des avancées dans le domaine de la santé.

Le fort achalandage et la nécessité de résister aux produits nettoyants utilisés ont par ailleurs orienté les architectes dans le choix des matériaux, notamment pour le revêtement de sol et la finition, de manière à éviter l’usure prématurée et à faciliter l’entretien.

Hôpital Maisonneuve-Rosemont, l'urgence

Prise en compte des patients

L’un des grands défis de ce projet aura été de faire en sorte que les activités de l’urgence ne soient jamais interrompues (ce n’est d’ailleurs jamais arrivé) et de ne pas nuire aux autres activités de l’hôpital, en particulier le bloc opératoire. Pour ce faire, il a fallu procéder par phases, dont la première consistait à déménager un laboratoire situé sous l’urgence. On a ensuite procédé à la construction d’un garage d’ambulances et d’une structure d’accueil temporaires, en veillant à sceller les espaces lors des travaux pour les isoler des inconvénients liés à la poussière et au bruit.

Ædifica travaille actuellement à la huitième et dernière étape de la modernisation de l’urgence, soit le réaménagement des locaux autrefois occupés par l’urgence, qui engloberont le secteur ambulatoire, les services d’imagerie médicale et de triage, une salle d’attente, une zone d’évaluation rapide et une aire clinico-administrative.

Lorsque le projet sera terminé, l’avant du bâtiment comportera un espace vert agrémenté d’une œuvre d’art accessible au personnel. En effet, la modernisation de l’hôpital fut l’occasion d’y intégrer un plan directeur de verdissement et de se conformer aux règlementations municipales en vigueur sur le plan de l’intégration architecturale, en collaboration avec l’arrondissement Rosemont-Petite-Patrie. Il s’agit certes d’une valeur ajoutée pour la clientèle de l’hôpital, le personnel et les gens du quartier.

Ædifica n’en est pas à sa première contribution avec l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, puisque la firme a participé à la réalisation du pavillon J.-A.-DeSève destiné à la recherche en 2014 et à l’aménagement du nouveau centre de services ambulatoires en 2004.

Commentaires

Autres articles du numéro

Forte du succès de sa première édition, l’Association du design urbain du Québec (ADUQ) tiendra […]
Avec l’achèvement du train de l’Est à l’été 2015, les habitants de l’est de l’île […]
Membre du Réseau des villes créatives de l’UNESCO, la Ville de Montréal, par l’intermédiaire de […]