Complexe JC Perreault

Un nouveau carrefour sportif, éducatif et scientifique dans Lanaudière

Achevé à la fin de 2015, le complexe scientifique, sportif et éducatif de Saint-Roch-de-l’Achigan, nommé le Complexe JC Perreault, dote Lanaudière d’infrastructures de pointe pour soutenir et former les futurs athlètes dans leur pratique des sports de glace.

Complexe JC Perreault

Élaboré dès 2010, le projet a reçu beaucoup d’appui de la part des municipalités avoisinantes, car il s’agissait non seulement d’une occasion de développement pour la région, mais aussi d’un futur lieu de rassemblement pour les citoyens. C’est pourquoi la firme Ædifica a apporté beaucoup d’attention à la conception du hall d’entrée, qui devait refléter cette vocation rassembleuse.

Aménagée sur deux niveaux avec une fenestration abondante, l’entrée n’a rien d’un hall d’aréna conventionnel. «Il a été pensé comme un hall d’aéroport pour faciliter les déplacements des jeunes qui transportent leur équipement», explique Alain Bergeron, vice-président architecture chez Ædifica.

«L’ambiance qu’on y retrouve est comparable à celle d’un hall d’hôtel de ville ou d’une bibliothèque. On y a intégré une grande murale qui apporte une tout autre personnalité que ce qu’on a l’habitude de voir dans ce genre de bâtiment. »

Installations sportives et pédagogiques complètes

Pour les séances d’entraînement et les matchs des joueurs, le complexe comprend deux glaces conformes aux standards de la LNH, dont une peut accueillir 1 000 personnes, et l’autre 300, de même que des vestiaires et d’autres locaux dédiés aux activités sportives.

La première patinoire peut être convertie en amphithéâtre d’une capacité de 3 000 places, une idée des promoteurs qui s’est concrétisée au cours de la conception. Des loges permanentes à la passerelle pour la captation télévisuelle en passant par le vaste foyer à l’accueil, tout est prévu pour permettre également la tenue d’événements et de spectacles variés. De plus, la présence de salles de classes et d’une clinique de physiothérapie permet d’offrir de l’enseignement théorique, des conférences et des soins aux athlètes.

Complexe JC Perreault

Le volet scientifique complète quant à lui la clinique et a été rendu possible grâce à la collaboration avec un chercheur, David Tinjust. Ce dernier a mis au point une technologie pour l’entraînement cognitif des athlètes, laquelle évalue la rapidité de réaction après un influx nerveux.

Pour assurer la cohésion entre les différentes fonctions de ce complexe, l’équipe d’Ædifica a effectué un important travail de gestion des circulations en fonction des activités qui s’y déroulent et des différentes clientèles. «Par exemple, nous avons pensé à une ségrégation entre les parents et les joueurs pour éviter les tensions et les accidents», clarifie Alain Bergeron. «Nous avons prévu un accès direct extérieur pour la clinique, qui reçoit parfois des athlètes professionnels. Nous devions aussi prévoir les accès pour l’entretien des glaces et les loges d’artistes.»

Un projet multidisciplinaire

Grâce à sa multidisciplinarité, Ædifica a pris en charge de nombreux aspects du projet en plus de l’architecture, dont la conception de l’image de marque, la signalisation et l’orientation dans le complexe. De plus, l’équipe a réussi à respecter l’échéancier fixé par le promoteur pour la tenue du premier spectacle. «Ce fut un tour de force de réaliser le tout en un an pour un projet de cette envergure!», assure monsieur Bergeron.

 

Commentaires

Autres articles du numéro

Le 2 octobre 2014, la firme d’architecture Lemay, spécialisée en services de conception intégrés de l’environnement […]
Énergère et Gaz Métro Plus, chefs de file dans le domaine de l’énergie, unissent leurs […]
Fort de son succès depuis son ouverture en 2011, le Bouillon Bilk est rapidement devenu […]