Coffrages Atlantique : une première année prometteuse

Acquisition française

Coffrages Atlantique a démarré ses opérations en décembre 2012. Cette filiale québécoise du groupe français Lhotellier Ikos est présidée et gérée par Benoît Milette. Le président du Groupe Lhotellier Ikos, Paul Lhotellier, ayant fait des études universitaires à l’École polytechnique de Montréal, puis effectué des activités commerciales au Québec, désirait revenir dans la province pour recommencer à y faire des affaires, d’où son intérêt à investir dans Coffrages Atlantique.

Le Groupe Lhotellier Ikos emploie plus de 900 personnes et son siège social se trouve à Blangy-sur-Bresle, dans le nord de la France. L’entreprise se spécialise en travaux publics, matériaux, environnement, ouvrages d’art et bâtiment, ainsi qu’en collecte, récupération et valorisation des déchets. Fondé en 1919, le groupe Lhotellier Ikos est une entreprise familiale et Paul Lhotellier est issu de la quatrième génération de Lhotellier à la diriger, et ce, depuis maintenant 10 ans.

Des projets d’envergure

coffrage-atlantic_Coffrages Atlantique travaille actuellement sur une quinzaine de projets, principalement dans la région de Montréal. Ces projets impressionnent par leur envergure et témoignent de la polyvalence de la compagnie, capable de mener à bien des projets de tous genres et de toutes dimensions. L’entreprise s’investit dans plusieurs projets reliés à des centres hospitaliers montréalais.

En collaboration avec l’entrepreneur général EBC, Coffrages Atlantique participe à la construction du centre ambulatoire B1 du nouveau CHUM, destiné à recevoir les cliniques externes du centre hospitalier de même qu’une centrale thermique. Le bâtiment comptera 20 étages et 4 niveaux de sous-sol, qui ont nécessité une excavation dans le roc.

Coffrages Atlantique a aussi obtenu de TEQ le mandat de la nouvelle aile de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, construite dans une partie du stationnement actuel, qui abritera la nouvelle urgence de l’établissement. L’entreprise s’active également sur le grand chantier en cours à l’Hôpital Sainte-Justine, où elle a le mandat de construire le centre de recherche d’une douzaine d’étages qui sera intégré au complexe. La maîtrise d’œuvre de ce projet a été confiée à SNC-Lavalin.

Outre ces projets en milieu hospitalier, l’entreprise blainvilloise travaille en collaboration avec la firme Décarel sur la Maison des étudiants, un bâtiment de cinq étages et deux niveaux de sous-sol situé à l’École de technologie supérieure. Elle mène aussi plusieurs autres projets dans le secteur Griffintown, soit des tours d’habitation pouvant compter jusqu’à une vingtaine d’étages chacune. Ces mandats ont été confiés à l’entreprise par différents entrepreneurs et promoteurs comme Prével Urbain, Devimvo Immobilier, Corsim et l’Équipe Landco.

Coffrages Atlantique réalise aussi des projets à l’extérieur du Québec, comme la construction d’un nouvel hôtel à Winnipeg faisant partie de la chaîne ALT, propriété du Groupe Germain de Montréal. L’établissement de 154 chambres situé au centre de la capitale manitobaine, à deux pas du domicile des Jets de Winnipeg, ouvrira ses portes à l’été 2014.

De plus, à la suite de la demande grandissante en matière de remplacement d’infrastructures et d’ouvrages d’art, Coffrages Atlantique s’est constitué une équipe d’experts en travaux civils et compte développer ce service au sein de l’entreprise.

Une équipe complète et qualifiée

Dès le départ, Paul Lhotellier voulait pouvoir compter sur un personnel et des équipements de qualité pour permettre à la nouvelle entreprise de prendre rapidement son envol. Les équipements de pointe et la main-d’œuvre qualifiée, offrant un bon mélange de relève et d’expérience, permettent à chaque projet d’être bien mené, autant dans sa gestion que dans son exécution.

Coffrages Atlantique emploie environ 300 personnes sur les différents chantiers en cours, en plus du personnel administratif et des gestionnaires de projets et d’équipements. Pour cette grande équipe, chaque client devient un partenaire d’affaires et la qualité est une mission de tous les jours, dans un contexte fort compétitif où le respect des échéanciers et la santé et la sécurité des travailleurs sont des priorités.

Commentaires

Autres articles du numéro

C’était le 9 juin 2007, alors que des milliers de Québécois attendaient cette nouvelle depuis […]
Le nouveau siège social de Schlüter Systems épate «En cours de projet, nous avons proposé […]
Symphonia est un endroit de prédilection pour élire domicile. Bordée par le fleuve et à […]