BLTA en hauteur

Maquette : BLTA / Éric Boulay – base de données

À l’intersection de la rue de la Montagne et du boulevard René-Lévesque se trouvent quatre gratte-ciels en dialogue, chacun d’eux se démarquant par une identité forte : la tour Icône, la Cité du commerce électronique, Le Crystal et le Roccabella. Fruit d’un travail qui s’est échelonné sur environ 25 ans, ils incarnent parfaitement ce qui distingue BLTA, la firme d’architecture derrière ces quatre œuvres monumentales : une spécialisation dans les immeubles de grande hauteur, une vaste connaissance du centre-ville de Montréal et l’audace d’intégrer des fonctions inédites à ses réalisations.

 

L’année 2020 marque pour BLTA un jalon déterminant, celui de son 50e anniversaire. Depuis sa création, la firme a réalisé plus de 5 millions de pieds carrés d’espaces de bureaux et plus de 5000 unités d’habitation. « Nous ne sommes pas la plus importante firme d’architecture de la métropole, mais nous sommes celle ayant conçu le plus de tours de grande hauteur au cours des 20 dernières années au centre-ville de Montréal », affirme Olivier Legault, architecte et associé principal. « On nous a déjà demandé où nous nous voyions dans 10 ans, et nous avons répondu que nous voulions être exactement au même endroit. Le centre-ville est notre terrain de jeu et nous avons choisi cette voie. »

 

Un impact majeur sur la ville

Cette spécialisation a mené BLTA à créer une imposante base de données 3D du centre-ville, où tous les quartiers sont représentés – du quartier des spectacles à celui de l’innovation, en passant par le quartier des affaires et celui des gares. Cette mine de renseignements permet aux architectes de travailler de façon plus précise en simulant des insertions urbaines, de visualiser la synergie entre les quartiers et de réaliser des études de silhouettes pour les grandes tours. Il en résulte une architecture axée sur la ville et son contexte, en étroite relation avec la rue.

 

« Quand j’ai commencé ma carrière dans les années 1980, le territoire montréalais était très décousu. En étudiant attentivement la démographie et en effectuant des recherches sur des concepts reconnus à l’international, nous avons proposé des projets adaptés au contexte montréalais et obtenu beaucoup de succès avec nos grandes tours résidentielles, malgré le scepticisme qu’elles généraient au début. Mais depuis 2010, on constate un retour du résidentiel au centre-ville », soutient Olivier Legault.

 

Forte de cette expertise, BLTA n’hésite pas à sortir des sentiers battus en intégrant des fonctions inédites à ses conceptions, par exemple en occupant les toitures, que ce soit avec un court tennis, comme c’est le cas avec la tour Icône, ou une terrasse verte. Dans le basilaire du complexe à usage mixte L/Avenue, développé en collaboration avec Broccolini, la firme a intégré un marché Provigo aux couleurs montréalaises.

 

Reconnue pour sa vaste connaissance du centre-ville et sa contribution au dynamisme urbain, BLTA a été appelée à participer à plusieurs mémoires et à donner son avis en matière d’urbanisme aux principaux acteurs municipaux.

 

Une diversité de projets

Travaillant auprès d’une clientèle essentiellement privée, issue des secteurs commercial, résidentiel et hôtelier, BLTA propose des services intégrés et complémentaires en architecture, en design d’intérieur et en conception infographique. De la Cité du commerce électronique, un projet qui a permis de relancer le centre-ville au début des années 2000, jusqu’à Victoria sur le Parc, qui redéfinit la silhouette de la ville sur le fleuve, elle se distingue par son approche conceptuelle novatrice.

 

La rencontre de BLTA avec Broccolini lui a permis de faire une incursion à Ottawa en 2012, avec le siège social d’Exportation et développement Canada, un des plus importants projets des 20 dernières années dans la capitale canadienne. Cette collaboration avec le promoteur et constructeur s’est poursuivie au fil des années avec la réalisation de nombreux projets, dont L/Avenue, la Nouvelle Maison de Radio-Canada et Victoria sur le Parc, actuellement en construction. Le portfolio de la firme est également enrichi de plusieurs collaborations avec Axxys Construction, dont les Appartements Dorchester, les Résidences Gramercy et le Charlotte.

 

Fascinés par l’histoire et le patrimoine, les experts de BLTA ont aussi œuvré à plusieurs projets de restauration d’édifices emblématiques au centre-ville et dans le Vieux-Montréal, parmi lesquels le nouvel Hôtel William Gray, qui lui a valu le Prix d’excellence en architecture 2019 de l’Ordre des architectes dans la catégorie Mise en valeur du patrimoine.

 

« Ce que l’on voit dans notre portfolio est une chose, mais comme plusieurs de nos pairs, nous avons travaillé sur beaucoup de propositions non retenues. Le Roccabella en est un bon exemple. Depuis les premières esquisses réalisées en 1994, nous avons fait de 10 à 12 itérations de tours de bureaux avec différents clients et propriétaires, mais le secteur du bureau n’était pas favorable. Finalement, nous avons développé un projet résidentiel avec un autre propriétaire. Ce fut aussi le cas d’Icône et de Victoria sur le parc », précise Monsieur Legault.

 

Des bureaux à l’avant-garde

En 2018, juste à temps pour son 50e anniversaire, BLTA a profité de l’agrandissement de ses bureaux pour en actualiser l’aménagement. Situés au 480, boulevard Saint-Laurent, dans un immeuble appartenant à Allied, l’un de ses partenaires, les espaces de travail à aire ouverte se font généreux, à contre-courant des tendances actuelles qui préconisent les postes partagés. La lumière naturelle est maximisée et rehaussée par les lignes épurées accentuées de touches distinctives.

 

Au premier plan, dans l’espace d’accueil, on trouve une murale définissant l’étude en continu du centre-ville. Ces nouveaux bureaux signature incarnent bien l’ADN de la firme, qui se base sur la notion de cadre bâti enrichissant la vie urbaine.

La division de design de BLTA a également réalisé l’aménagement intérieur des bureaux du siège social d’Allied, situé dans le même édifice. La firme d’ailleurs pu se démarquer par de multiples projets de design, dont les bureaux de la firme de génie-conseil NCK, L/Avenue et Le Windsor – siège social de Valeurs mobilières Desjardins.

 

Commentaires

Autres articles du numéro

Les travaux de réfection des façades de l’hôtel Marriott Residence Inn, situé sur la rue […]
Le CHUM accueille chaque année plus d’un demi-million de patients. Des gens issus en majorité […]
Un ambitieux calcul celui de maintenir, sans entrave, l’effervescence culturelle concentrée dans le secteur de […]