Black & McDonald : une expertise de pointe pour finaliser les caissons

Quarante travailleurs, issus de la division Mécanique / Construction de Black & McDonald Limitée, forment l’équipe chargée des travaux de soudure en structure sur le chantier.

Entrepreneur multidisciplinaire, Black & McDonald Limitée fournit différents services pour les secteurs gouvernementaux, industriels, commerciaux et institutionnels. Dans le cadre du parachèvement de l’autoroute 30, c’est son expertise en gestion de projet de soudure qui a été particulièrement sollicitée.

Des caissons spéciaux qui commandent une expertise poussée

« Notre mandat a consisté dans l’assemblage final des caissons d’environ 40 mètres de longueur, qui se trouvaient sur le chantier en pièces détachées », indique Richard Leblanc, gérant de projet chez Black & McDonald Limitée. Habituellement, ces caissons arrivent en une seule pièce, en voyageant sur une barge par la voie maritime. C’est pour accélérer les travaux et respecter l’échéancier prévu que le Consortium NA30CJV a fait appel aux services de l’entreprise, afin qu’elle assure des services de boulonnage, mais surtout de soudure de haut niveau, qui allaient permettre d’unir les différentes composantes des caissons.

Un pont en acier conçu selon une technique de «poussage»

Une des particularités du pont du canal de Beauharnois, fabriqué en caissons d’acier, est qu’il a été conçu selon un design de « poussage ». « Cela signifie que des sections de caissons étaient assemblées sur la rive, par tronçon de 40 mètres, par les membres de notre équipe, précise Richard Leblanc. Puis, dès que cinq sections, pour une longueur de 200 mètres étaient assemblées, la structure était littéralement poussée sur des piliers. Nous assemblions ensuite d’autres caissons à l’arrière, pendant que la structure se trouvait sur les piliers, puis ils étaient de nouveau poussés. » À la fin, 1,5 km de tabliers de ponts auront été installés avec cette méthode pour le moins avant-gardiste, qui permet d’éviter la présence de barges et de grues, et la nécessité de procéder à de l’assemblage des poutres dans l’eau.

La force d’une équipe de pointe

Au cours des sept mois de sa contribution à ce projet qui prend fin en mars 2012, l’équipe de Black & McDonald Limitée a eu plusieurs défis à relever, principalement en ce qui concerne la qualité de la soudure (100 % rayons X), le respect des échéanciers et la surveillance des coûts. Le travail en environnement de chantier (à ciel ouvert), impliquant de devoir composer avec les variations de température, a entraîné une complexification des conditions d’exécution des travaux.

«En début de projet, nous avons dû adapter nos techniques de travail pour respecter les exigences élevées et les normes du Bureau canadien de soudage (CWB)», explique Richard Leblanc. Pour ce faire, l’équipe de Black & McDonald Limitée a procédé à de la formation, en embauchant différentes ressources, dont un ingénieur en soudage, un ingénieur de projet et un inspecteur en ultrason et radiographie, pour s’assurer que les spécificités propres au projet soient respectées par tous les travailleurs. « Au bout du compte, c’est grâce à la qualification de l’équipe, forte de sa formation adéquate et de l’amélioration continue que nous avons démontrée pour ce projet, que nous sommes arrivés à ce niveau d’efficacité», conclut le gérant de projet.

Commentaires

Autres articles du numéro

Dans le contexte économique actuel où tout le monde cherche à se démarquer, la créativité […]
Dans la portion nord-ouest de la place du quartier des spectacles, à l’angle de la […]
Sept compagnies du Québec unissent leurs forces au WantedDesign New York pour exposer leur talent […]