240 Bates : un nouveau quartier résidentiel dans Ville Mont-Royal

Le projet de condominiums situé au 240, rue Bates, dans Ville de Mont-Royal est le point de départ de la revitalisation d’un quartier industriel. Lui-même construit dans un ancien bâtiment industriel transformé, le complexe de 42 unités réparties sur 5 étages se caractérise par sa facture moderne, tout en noir et blanc.

«Nous voulions que ça soit audacieux, tranché», explique d’entrée de jeu Jean-Pierre Bart, architecte. «Il y a une tendance, en ce moment, pour l’utilisation de ces deux couleurs et nous avons voulu maximiser leur impact en jouant avec les formes». Conséquemment, il se crée des effets de volumétrie intéressants sur la surface, notamment par l’ajout d’éléments verticaux dont les cages d’escaliers qui sont situées sur les côtés du bâtiment. «Nous avons eu une grande liberté dans la conception puisque tout autour est en démolition», ajoute l’architecte.

Du reste, le 240 Bates représentait dès le départ un défi de construction. «Dès que nous travaillons sur un bâtiment existant, il y a toujours des défis et des imprévus!», s’exclame Jean-Pierre Bart. Dans ce cas-ci, le travail a inclus la démolition du bâtiment existant, pour n’en garder que la structure qui a été consolidée de façon à respecter les standards actuels de construction. Deux étages ont également été ajoutés en retrait, conformément à la réglementation de Ville de Mont-Royal, et des balcons vitrés y ont été installés.

Du reste, le bâtiment se compose d’unités à deux chambres et à trois chambres, dont deux comptent deux étages. Ces dernières bénéficient d’une grande terrasse qui offre des vues surprenantes sur le mont Royal et sur Montréal. De style loft, les divisions intérieures de toutes les unités sont minimales, de même que certaines pièces sont entourées de murs de 8 pieds pour une hauteur de plafond de 12 pieds, ce qui accentue l’effet de grandeur des logements et optimise l’apport de lumière naturelle à l’intérieur. Toutefois, plusieurs unités bénéficient de chambres entièrement fermées, pour plaire aux futurs résidents qui en ont fait la demande.

Il faut dire que la formule a été gagnante : rapidement, toutes les unités ont été vendues. Déjà, Jean-Pierre Bart a signé la conception d’un autre complexe de condos pour le compte des mêmes promoteurs. Situé au 2285, avenue Ekers, le bâtiment fait face à celui de la rue Bates et, bien que beaucoup plus coloré que ce dernier, il en reprend la qualité et le style contemporain.

Commentaires

Autres articles du numéro

C’est le 2 avril dernier qu’était lancé le tout nouveau projet résidentiel Laurent & Clark, […]
Les couleurs Treasure et Tree House joignent les rangs de la collection Sweet Memories de […]
Actifs depuis plus de huit ans sur le marché montréalais, les architectes de FORME STUDIO ont su se […]