Un nouveau souffle au Nouveau Havre

En 2007, la Société immobilière du Canada (SIC) élabore un plan intitulé Le Nouveau Havre qui vise à réaménager un site de 9,6 hectares aux abords du canal Lachine, dans le quartier Griffintown. L’objectif du programme est de redonner vie à ce secteur tout en favorisant son développement durable.

La SIC mandate alors la firme d’architectes IBI-CHBA (en collaboration avec l’Oeuf) pour la préparation d’un plan directeur d’un projet immobilier d’envergure. IBI-CHBA a alors opté pour un projet qui met en valeur quatre anciens bassins liés au canal et remblayés depuis les années 1960. C’est le concept qui a été retenu par la SIC.

En somme, ce projet mixte d’environ 750 millions de dollars prévoit la création d’environ 2000 unités d’habitation, des espaces commerciaux et de bureaux, des espaces publics et des installations récréatives, le tout réparti en 12 phases et s’échelonnant sur une dizaine d’années. Conformément à la Stratégie d’inclusion de logements abordables de la Ville de Montréal élaboré en 2005, on y trouvera 30 % de logements sociaux et abordables.

Les deux premières phases (en collaboration avec MSDL et BP+W), présentement en cours comportent des édifices de 8 étages chacun, qui seront livrés respectivement, à l’automne 2013 et à l’automne 2014. Les façades et les matériaux choisis évoquent les activités portuaires d’autrefois. Les couleurs du bois, du métal et du béton des balcons et terrasses contrastent joliment tout en projetant une allure moderne. Les résidents auront accès à de nombreux espaces et commodités, comme une terrasse commune, une aire de détente autour d’une piscine au toit, toits verts et agriculture urbaine.

Omniprésence de l’eau

L’eau demeure le thème central du projet, rappelant la proximité du fleuve, sur lequel les résidents auront une vue spectaculaire. L’implantation des édifices à même les bassins du projet confère une allure portuaire aux immeubles. Les terrasses du rez-de-chaussée sont conçues tel des quais flottants pour renforcer cette idée. Les jets d’eau de la zone mixte rappellent la brume suspendue au-dessus du fleuve, ajoutant un aspect ludique à l’ensemble du site. L’aménagement élaboré des toits-terrasses offre une cinquième façade dans ce paysage riverain et enchanteur.

Le développement durable à l’avant-plan

Dès les premières ébauches du projet, la conscience environnementale occupe une très grande place. D’abord, pour assurer une gestion écologique de l’eau, les bassins extérieurs servent d’ouvrage de collecte des eaux de pluie, permettant de réduire le volume d’eau dans les infrastructures municipales. Un choix sélectif de plantes indigènes et adaptées ainsi que la spécification d’appareils sanitaires économiques en eau, permet de réduire la consommation d’eau du projet.

Une seule et unique rue figure au plan des Bassins du Havre, encourageant une utilisation limitée de l’automobile.  Les pistes cyclables et les parcours piétonniers environnants, les services communautaires environnants, de même que les stationnements extérieurs pour vélos et les espaces dédiés au service Communauto, crée une synergie de quartier qui met les transports actif et collectif à l’avant-plan et incite les résidents à limiter les déplacements qui utilise les carburants fossiles.

Au niveau du sol, les aménagements paysagers agrémentent les déplacements piétonniers, majoritairement végétalisés, réduisant les ilots de chaleur.

Les constructions présenteront une performance énergétique supérieure, grâce entre autres à l’orientation solaire qui misera sur l’apport de lumière naturelle dans les logements. L’énergie solaire, qui est utilisée pour réduire les coûts énergétiques des bâtiments, permettra de chauffer les piscines et préchauffer les chauffe-eau. Les échangeurs d’air, l’isolation de haute qualité et les luminaires équipés d’ampoules LED assureront une économie énergétique supérieure au Code modèle national de l’énergie pour les bâtiments.

Le respect de l’environnement

Afin de limiter l’empreinte écologique du projet, on favorise les matériaux produits de façon régionale, à contenu recyclé et préfabriqués. Les chantiers de construction seront gérés de façon à prévenir la pollution  et l’érosion. Ce respect de l’environnement se poursuit également à l’intérieur des différents condos. Les produits utilisés dans la construction, comme les adhésifs et les peintures, respectent les limites de composés organiques volatils (COV) demandées par la certification LEED.

Grâce à ses différents attributs, le promoteur (Prével & Rachel Julien) et IBI-CHBA visent une certification LEED pour les Bassins du Havre. Non seulement l’approche écologique du projet permet-elle de conserver l’âme du canal de Lachine en protégeant les ressources naturelles, mais elle propose un nouveau mode de vie urbain sain, en harmonie avec les valeurs d’écologie et de pérennité.

www.lesbassinsduhavre.ca

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*