IBI-CHBA, un aéroport plus fonctionnel et contemporain

IBI-CHBA – en collaboration avec Aéroports de Montréal – a procédé à une vaste réflexion pour que les nouvelles installations aéroportuaires reflètent l’identité montréalaise: architecture contemporaine, arts de la scène et multimédia, design dynamique et ambiance CHALEUREUSE.

En 1992, Aéroports de Montréal (ADM) prenait en charge la gestion, l’exploitation et le développement des deux aéroports internationaux de Montréal et élaborait par le fait même un plan directeur pour le réaménagement des installations de l’aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau.

Depuis ce temps, la firme d’architectes IBI-CHBA (alors Cardinal-Hardy, architectes) a effectué de nombreux mandats pour aider ADM à redéfinir l’ensemble des installations en ce qui a trait à la fonctionnalité, aux opérations et à l’image architecturale de ces bâtiments, qui étaient alors vétustes puisqu’ils dataient de 1957.

Allier culture, design et modernité

De 1999 à 2005, le principal mandat de IBI-CHBA, au sein du consortium PCJA architectes (Provencher-Roy, Cardinal-Hardy,  JLP et Arcop), était d’agrandir le secteur national du nord-est avec 13 barrières, des portes d’embarquement, 3 salons VIP et des aires commerciales. Afin de doter Montréal d’une aérogare de classe internationale, le projet comprenait aussi la rénovation et la mise aux normes, la planification et l’aménagement «côté air» de l’aire de trafic, des postes de stationnement d’aéronefs et des espaces de soutien à l’opération.

Pour que les nouvelles installations aéroportuaires reflètent l’identité montréalaise, IBI-CHBA – en collaboration avec Aéroports de Montréal – a procédé à une vaste réflexion qui leur a permis de circonscrire une série de caractères que l’aéroport devait comporter: architecture contemporaine, arts de la scène et multimédia, design dynamique et ambiance CHALEUREUSE.

Au cours de cette période, le développement des aménagements fut axé sur l’expérience pour les passagers, pour qu’elle soit la plus positive et accueillante possible. Michel Hardy, l’architecte responsable des projets touchant l’aéroport, et son équipe ont donc opté pour une fenestration abondante, de façon à ce que les passagers aient une vue sur les avions d’à peu près partout dans les salles d’embarquement.

Le hall des douanes a été transformé pour créer un grand espace avec des lanterneaux, un éclairage particulier qui rappelle les arts de la scène à Montréal. Pour mettre en valeur la culture montréalaise, une infrastructure de diffusion pour les arts médiatiques a été aménagée dans le hall d’entrée, et on a choisi des designers locaux pour les lampes et les bancs des salles d’embarquement.

De plus, le nouvel aménagement permet d’optimiser l’usage des installations, et de recevoir les phases ultérieures tout en maintenant les activités et en minimisant les dérangements. Les installations sont beaucoup plus fonctionnelles, répondent davantage aux nouvelles normes de sécurité qu’à l’origine et facilitent les opérations des compagnies aériennes.

Un passage vers les États-Unis facilité

De 2006 à 2009, la firme a travaillé en consortium avec JLP architectes au transfert du secteur des départs transfrontaliers devant la jetée transfrontalière. Ce nouveau hall des départs réduit les distances de marche; l’architecture propose un environnement lumineux qui facilite l’orientation des passagers et simplifie la circulation et l’accès.

Les nouveaux débarcadères ont été conçus pour accommoder tous les modes de transport terrestre de même que le train. Tout est d’ailleurs en place pour accueillir la future navette ferroviaire qui reliera l’aéroport au centre-ville au cours des prochaines années. IBI-CHBA a aussi réalisé l’étude de faisabilité, l’intégration et l’implantation de l’hôtel Marriott de l’aéroport.

Le nouveau système à bagages de ce secteur, conçu par le groupe Pellemon, est très élaboré; non seulement il permet de rapporter les bagages en tout temps à différents endroits pour des vérifications, mais aussi de les acheminer très rapidement vers la salle à bagages, puis vers les avions. En effet, quand on quitte Montréal pour aller aux États-Unis, on passe les douanes américaines à Montréal; pour des raisons de sécurité, les douaniers américains exigeaient que les bagages soient entièrement vérifiés avant que les passagers ne s’y présentent.

Une jetée internationale plus vaste

IBI-CHBA, de concert avec JLP, élabore actuellement les plans pour l’agrandissement de la jetée internationale, dont la construction sera achevée en 2016. Cet agrandissement ajoute 6 nouveaux postes à la jetée dans le but d’accueillir un plus grand nombre d’aéronefs en provenance de l’international.

La forme du bâtiment, développée à partir d’exigences techniques et de normes de sécurité, met en valeur l’expérience des passagers. Le projet, qui vise une certification LEED, offre de vastes espaces, dotés de nombreuses fenêtres sur l’extérieur, avec au centre un espace commercial d’envergure surplombé d’un grand lanterneau. De plus, les aménagements intérieurs sont conçus pour répondre aux besoins particuliers des divers groupes de passagers.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*