Navada : des services complets en mécanique de bâtiment

Fondée à Longueuil par Gérard Cantin en 1968, Navada œuvre d’abord principalement dans le domaine de la réfrigération. En rachetant la petite entreprise en 1989, Robert Laberge et Luc Bergeron décident d’orienter davantage les services de mécanique de bâtiment vers le chauffage, la ventilation et la climatisation, dans le but de compléter l’offre de Navada. L’entreprise entre alors dans une phase d’expansion, au cours de laquelle elle ouvre ses horizons en étendant son expertise à la plomberie mécanique, à l’automatisation des contrôles et au service après-vente. Puis, en 2010, Navada accueille deux nouveaux actionnaires, Mathieu Georges, directeur des opérations construction, et Francis Renaud, directeur des opérations service.

Logo_Navada_vecteur

De nouvelles installations à la hauteur de l’entreprise

À la suite de cette croissance rapide, l’entreprise se voyait dans l’obligation de déménager ses installations dans une nouvelle bâtisse pour augmenter la fluidité de ses opérations et offrir un meilleur milieu de vie à ses quelque 200 employés.

Situés, au 675, rue Hérelle, à Longueuil, les nouveaux bureaux reflètent par leur fonctionnalité et leur modernité l’ampleur de l’expertise de Navada, devenant ainsi une vitrine de son savoir-faire. «Sur le plan technologique, nous voulions représenter ce que nous faisons le mieux, explique Francis Renaud, directeur des opérations service chez Navada. Ce qui nous a permis de nous démarquer au cours des dernières années, c’est de construire des systèmes comme ceux de nos nouveaux bureaux. Nous voulions être fiers d’inviter un client chez nous et en même temps pouvoir faire la promotion de nos services à l’interne, auprès de nos employés.» Bref, les systèmes mécaniques des nouvelles installations de Navada illustrent bien la philosophie de conception de l’entreprise: simple et efficace. Du côté mécanique, l’efficacité énergétique est optimisée à l’aide d’un système de géothermie, de thermopompes et d’une chaudière à condensation de haute efficacité. Ce qui permettra au bâtiment d’obtenir une certification LEED Or et de limiter son empreinte écologique. L’entreprise démontre ainsi son expertise en matière de technologie pour la mécanique du bâtiment, avec plus de 50 réalisations certifiées LEED ou en voie de l’être.

TRLA15CV0074_Perspective_Commercial_Persp-EXT_Cam_002_navada_v04

Grâce aux technologies qui y sont représentées, la bâtisse joue le rôle d’une école pour les employés, et il en découle un sentiment d’appartenance et de fierté qui contribue assurément à la rétention du personnel, tant dans les bureaux que sur les chantiers.

Un service après-vente performant

Alors que la plupart des entreprises en mécanique du bâtiment se spécialisent en construction ou en réparation, Navada a choisi de mettre sur pied un service après-vente complet qui s’ajoute au service de conception et de construction. Près d’une centaine de camions de service parcourent la grande région de Montréal, les Laurentides, l’Estrie, l’Outaouais, la Mauricie et Lanaudière. Ils effectuent les entretiens et les réparations, ce qui représente aujourd’hui environ la moitié du chiffre d’affaires de l’entreprise.

« Nous avions des demandes de notre clientèle pour éliminer les erreurs de conception et les problématiques liées à la coordination des différents spécialistes sur un même projet, explique Francis Renaud. Alors, de fil en aiguille, nous avons intégré différentes spécialités à l’entreprise, incluant le service après-vente, pour offrir un guichet unique à nos clients nous permettant de prendre en charge les différentes spécialités de la mécanique du bâtiment, puis en même temps contrôler la qualité de notre travail après l’installation. » Assumer les différentes étapes des projets, de la conception jusqu’au service après-vente permet, certes de fidéliser la clientèle, mais aussi de donner des pistes aux ingénieurs pour améliorer leurs systèmes de façon pratique, ce qui s’avère parfois difficile lors de la modélisation.

«Notre service d’entretien nous permet de valider les solutions que nous avons conçues, affirme monsieur Renaud. C’est un avantage pour les clients de faire affaire avec la même compagnie après l’installation, car nous sommes responsables à 100 % de nos systèmes, si un bris survient. Cela nous permet d’évoluer et d’améliorer nos procédés et nos pratiques

 

La force d’une équipe

Pour offrir des solutions à la fine pointe de la technologie, Navada investit beaucoup de ressources dans la conception de solutions sur mesure. En effet, les concepteurs doivent se surpasser du point de vue de l’ingénierie pour chaque projet, chacun comportant ses particularités, par exemple la structure du bâtiment et les contraintes de l’environnement.

Un projet d’envergure s’échelonne en moyenne sur trois ans de la recherche initiale jusqu’à la livraison finale. Au cours de la phase de conception, les ingénieurs élaborent une maquette numérique détaillée des systèmes mécaniques à l’aide de logiciels de modélisation 3D. Lors de la coordination du chantier, le chargé de projet s’assure d’optimiser les processus de travail et veille à la sécurité des ouvriers. Les deux derniers mois d’un projet sont consacrés à la mise en marche et à l’optimisation des systèmes en fonction des conditions environnantes. Puis, une rencontre post projet a lieu pour permettre à l’équipe de continuer à proposer des solutions novatrices. Le service d’entretien préventif prend alors la relève et note les anomalies qui surviennent, le cas échéant.

Bien que la majorité des projets de Navada consistent en la mise en place de systèmes intégrés, l’entreprise réalise également des mandats isolés, autant pour la ventilation et la plomberie que pour les contrôles. Par exemple, pour une mise à niveau dans un bâtiment institutionnel, l’installation d’un système de refroidissement pour une salle de serveurs ou le remplacement d’une tour d’eau.

Contribution à l’innovation du Campus Ericsson

L’expertise et le professionnalisme de Navada lui ont permis d’établir une relation de confiance avec le Groupe Montoni, avec lequel elle collabore pour l’érection du nouveau siège social d’Ericsson, dans l’arrondissement de Saint-Laurent. Ce projet représente un parfait exemple de conception intégrée, qui inclut le développement avec le promoteur, la conception et l’installation des systèmes de ventilation, de chauffage et de plomberie, de même que des dispositifs de contrôle et d’automatisation pour l’ensemble des bâtiments de ce complexe.

La solution proposée pour le chauffage et la climatisation du campus Ericsson, en parfait accord avec la vision d’innovation de cette entreprise suédoise, consistait en un système de poutres climatiques, aussi appelées «poutrelles de refroidissement» (en anglais, chilled beams). Plus communes en Europe, les poutres climatiques font lentement leur arrivée sur le marché nord-américain. Il s’agit de la deuxième réalisation de ce type pour Navada, l’une des seules entreprises à avoir procédé à leur installation.

Ce système de distribution d’air à haut rendement est constitué de serpentins hydroniques connectés à un réseau d’alimentation en eau. Selon la température ambiante souhaitée, ces serpentins refroidissent ou réchauffent l’air environnant par induction. Un phénomène physique naturel qui permet de réduire la quantité d’air distribué vers les pièces. Les forces motrices du bâtiment se trouvent donc réduites au maximum, ce qui se traduit par une importante économie d’énergie et par un confort accru pour les occupants.

En outre, les poutres climatiques permettent de limiter la hauteur du bâtiment car leur structure occupe un volume moins important dans les plafonds par rapport aux systèmes traditionnels. Une particularité qui prend tout son sens étant donné la proximité du couloir aérien qui limitait la hauteur du bâtiment. Comme le bâtiment vise une certification LEED Or, l’équipe de Navada a usé d’ingéniosité et d’innovation dans la conception de la mécanique des bâtiments. Par exemple, en rentabilisant les ressources utilisées et en utilisant des matériaux favorisant l’économie d’énergie, pour arriver à remplir les critères de la grille de pointage LEED. «Chaque projet est un prototype, aucun édifice n’est identique à un autre, résume Jean-François Vallée, directeur plomberie mécanique chez Navada. Il faut rester innovateur pour réussir à atteindre nos objectifs, chaque bâtiment ayant ses propres usages, une fenestration particulière et un design unique.»

Ventilation-industrielle

Du secteur manufacturier à l’industrie pharmaceutique

Navada a également réalisé les systèmes mécaniques de la nouvelle usine de production d’Elopak, à Boisbriand, qui totalise 28 500 m2. Cette entreprise Norvègienne se spécialise dans la fabrication de contenants de carton principalement destinés aux jus et au lait. Malgré la barrière linguistique et culturelle qui se dressait entre les deux entreprises, l’équipe de Navada a réussi à démontrer comment ses solutions innovantes pouvaient permettre d’obtenir une grande efficacité énergétique et de rentabiliser davantage ses opérations à long terme. «Les entreprises industrielles se concentrent bien sûr sur la production et non sur la ventilation de leurs usines, explique monsieur Renaud. Si on propose une solution énergétique qui nécessite un plus grand investissement de départ, il faut appuyer notre offre par des chiffres qui illustrent sa rentabilité, ce que nous sommes arrivés à faire.»

Grâce à l’étendue des compétences des membres de son équipe, Navada a acquis une expérience considérable dans la conception de systèmes mécaniques pour des laboratoires pharmaceutiques, dans lesquels le contrôle de la température et de la ventilation requiert une attention particulière. L’entreprise compte également à son actif la conception, l’installation et la rénovation des systèmes de réfrigérant de nombreux arénas un peu partout au Québec.

Le savoir-faire de Navada se transpose aussi aux complexes résidentiels de différentes envergures. Par exemple, elle a récemment signé la conception et la construction des systèmes mécaniques du 3202 rue Beaubien. Un immeuble à vocation mixte comportant huit condominiums haut de gamme, un espace commercial et des bureaux. Situé dans Rosemont-La-Petite-Patrie, l’immeuble vise l’obtention d’une certification LEED.

Modernisation de systèmes désuets

En plus de participer à la conception et à la mise en place de systèmes mécaniques pour de nouvelles constructions, Navada effectue la réfection et le remplacement des systèmes mécaniques désuets dans des bâtiments existants. Par exemple, en 2014, Navada a procédé au remplacement du système de ventilation de l’ancien siège social de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, construit dans les années 1960 et situé sur le boulevard René-Lévesque à Westmount.

Le nouveau propriétaire souhaitait y aménager des bureaux. Il a complètement rasé les cloisons et les divisions des différents étages. En ne conservant que le cœur de la mécanique, Navada a opté pour un système de poutres climatiques (chilled beams) qui répondait aux différentes contraintes physiques imposées par la structure du bâtiment. Parmi les autres réalisations d’envergure de Navada, notons l’installation de plusieurs systèmes mécaniques (ventilation et plomberie) dans des bâtiments institutionnels, notamment le CLSC des Faubourgs–Sainte-Catherine et le CSSS de Vaudreuil-Dorion, un bâtiment de 100 000 pi2.

Un pilier parmi les PME québécoises

À la lumière de ces nombreuses réalisations, c’est sans surprise que Navada se classe au 115e rang du palmarès des 300 plus grandes PME du Québec pour 2015, ex aequo avec Canderel. «La force d’une entreprise comme la nôtre, ce sont nos employés, qui nous appuient tant dans la conception que dans le service après-vente», estime Francis Renaud.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*