Singapour : Spark, le projet “HomeFarm”

Le cabinet d’architecte SPARK a récemment dévoilé un projet audacieux combinant agriculture urbaine et logements abordables pour les retraités pour répondre à la problèmatique liée au vieillissement de la population et à la rareté des ressources alimentaires en Asie.

Le projet, intitulé “HomeFarm,” intègre une agriculture verticale aquaponique et des plantations sur toit dans un habitat de haute densité conçu pour les personnes âgées. Ce complexe offre aux résidents un environnement agréable de jardins, ainsi que des opportunités d’emploi après la retraite.

23050-preview_low_1978-1_23050_sc_v2com

« Nous avons élaboré ce concept pour Singapour, déclare Stephen Pimbley, directeur de SPARK, mais il peut potentiellement être mis en place dans n’importe quel localité qui encouragerait la croissance des legumes-feuilles vertes sur les façades et les toitures d’immeubles. Nous souhaiterions voir ce projet se concrétiser, ajoute-t-il. Notre concept offre une solution aux problèmes auxquels font face de nombreuses villes en croissance dans le monde. »

Le problème du vieillissement

Le processus de vieillissement des populations est rapide en Asie. Des changements qui ont pris cinquante ans en Occident se déroulent là-bas en accéléré. Le nombre de personnes âgées de 65 ans et plus dans les pays d’Asie devrait croître de 314%, passant de 207 millions en l’an 2000, à 857 millions en 2050.

Singapour ne fait pas exception. L’âge médian des Singapouriens est passé de 24,4 ans en 1980, à 38,9 ans en 2013. L’espérance de vie est passée de 72,1 années en 1980, à 82,5 années en 2013. En 1970, seulement 3,4% de la population résidente était âgée de 65 ans et plus.

Le problème de la sécurité alimentaire

Singapour, un des sept lieux de la planète intégralement urbanisés, est une cité-État sans arrière-pays. Dans les années 60, 20 000 exploitations agricoles occupaient encore environ un quart de la superficie de Singapour, et produisaient des légumes, des fruits, du caoutchouc, du tabac, des épices et des orchidées. On y élevait des porcs et des volailles. L’agriculture a depuis laissé la place à des projets d’infrastructure, des logements, et à l’industrie. Actuellement la ville importe plus de 90% de sa nourriture.

L’AVA (Singapore Government Agri-foodand Veterinary Authority) a mis en place diverses stratégies de diversification des sources de nourriture et de relance de la production locale de legumes-feuilles, de poissons et d’œufs, grâce à des technologies agricoles intensives.

Stratégie du gouvernement de Singapour face à une population vieillissante

Le Comité ministériel de Singapour sur le vieillissement (MCA) a été créé en 2007 pour coordonner les réponses du gouvernement au défi d’une population vieillissante. Sa conception d’un «vieillissement réussi» doit être mis en place au travers du renforcement de la participation, de la santé et de la sécurité. Ses quatre principaux domaines d’activité sont :

  1. L’amélioration de l’emploi et de la sécurité financière
  2. Permettre le vieillissement sur place
  3. Fournir des soins de santé abordables
  4. Promouvoir le vieillissement actif

23056-preview_low_1978-1_23056_sc_v2com

Le modèle HomeFarm (agriculture domestique)

Le concept HomeFarm est une adaptation du système aquaponique simple, mis en place avec succès à Singapour à l’initiative de ComCrop, utilisant des composants commerciaux (off-the-shelf). Les aquaponiques ont été adaptés à une utilisation verticale sur la façade du bâtiment. La culture sur sol est réservée aux plates-bandes linéaires des plus haut niveaux, ainsi que sur les toits des bâtiments.

Les emplois pour personnes âgées dans le projet HomeFarm pourraient inclure la plantation, la récolte, le tri, l’emballage, les visites, les ventes sur site, la livraison, le nettoyage. Les rémunérations des travailleurs résidents du HomeFarm pourraient consister aussi bien en paiement de salaires, qu’en compensations sur les factures de loyer ou de services publics, sur celles des soins à la clinique locale, ou sur l’accès gratuit à certains produits.

HomeFarm a été pensée comme une entité privée plutôt que publique, mais organisée de telle sorte qu’elle soit à la portée des personnes âgées ayant des difficultés financières. L’architecture a été conçue avec des matériaux simples et des éléments modulaires. Le concept offre des avantages en termes d’économie sociale, de santé, de sécurité et de qualité alimentaire.

Sources : Architecture Daily, v2com

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*